Les signaux de douleur chez les chats

Comment détecter les signaux de douleur chez le chat ? Que nous soyons propriétaires, experts animalier ou vétérinaires, il est parfois bien difficile d’analyser, de manière externe, la douleur de nos animaux. Une nouvelle étude, publiée dans la revue scientifique PLoS ONE le 24 février 2016permet de distinguer 25 signaux de douleur chez les chats.

Un consensus sur les signaux de douleur

Des universitaires et des praticiens cliniques du monde entier, comprenant des spécialistes en médecine interne, en anesthésiologie, en oncologie, en dentisterie, en comportement, en dermatologie, en ophtalmologie et en neurologie ont identifié 25 signes comportementaux que les chats expriment et qui pourraient indiquer qu’ils souffrent.


Le but de l’étude était de recueillir et de classer l’opinion d’experts sur les signes comportementaux possibles chez les chats qui seraient présent lorsque l’animal souffre. Ces signaux ont été classés comme « suffisants » (leur présence indique que le chat souffre) ou « nécessaires » (les signes doivent être présents pour conclure que le chat est dans la douleur) pour l’évaluation de la douleur chez les chats.

En répétant un processus d’analyse du comportement et de la sélection, le travail des chercheurs a révélé 25 signaux « suffisants », comme l’absence de toilettage, une posture voûtée, un évitement des zones lumineuses, un changement de comportement alimentaire et des difficultés à sauter. Aucun signal « nécessaire » n’est ressorti des observations.

« Les propriétaires et les vétérinaires sont clairement capables de reconnaître de nombreux changements de comportement chez les chats qui souffrent », a déclaré Daniel S. Mills, Ph.D., Professeur vétérinaire en médecine comportementale à l’Université des sciences de la vie de Lincoln au Royaume-Uni et qui se trouve être l’un des auteurs de l’étude. « Toutefois, les propriétaires ne peuvent pas toujours reconnaître la pertinence clinique de ce qu’ils voient ».

Il poursuit en disant : « Par exemple, ils peuvent voir les changements comme une partie inévitable du vieillissement naturel et non pas les signaler … ou du moins pas jusqu’à ce que les comportements deviennent très graves. Nous espérons que le fait d’avoir une liste convenue de critères objectifs, qui se rapporte à des signaux spécifiques de la douleur, puisse améliorer la capacité des propriétaires et des vétérinaires à les reconnaître ».

Les signaux de douleur chez les chats

Voici la liste des signaux :

  • Engourdissement (lameness)
  • Difficulté à sauter (difficulty to jump)
  • Démarche anormale (abnormal gait)
  • Réticence à se déplacer (reluctant to move)
  • Réaction à la palpation (reaction to palpation)
  • S’éloigner / se cacher (withdraw / hiding)
  • L’absence de toilettage (absence of grooming)
  • Moins de phases de jeu (playing less)
  • Diminution de l’appétit (appetite decrease)
  • Diminution globale de l’activité (overall activity decrease)
  • Moins de frottement envers les personnes (less rubbing toward people)
  • Humeur générale (general mood)
  • Tempérament (temperament)
  • Posture recroquevillé (hunched up posture)
  • Déplacement du poids (shifting of weight)
  • Se lèche une région particulière du corps (licking a particular body region)
  • Posture de la tête basse (lower head posture)
  • Blépharospasme (contractions répétées et involontaires des muscles des paupières ce qui entraîne la fermeture des paupières de façon répétitive et incontrôlée)
  • Changement du comportement alimentaire (change in form of feeding behaviour)
  • Evitement des zones lumineuses (avoiding bright areas)
  • Grondement (growling)
  • Gémissement (groaning)
  • Les yeux fermés (eyes closed)D’autres signaux existent cependant, notamment un ronronnement lourd qui est bien généralement un signe de forte douleur, mais ils ne se présentent pas lors des douleurs de faible intensité (les signaux retenus sont présentés dès qu’il y a une douleur, pas forcément de forte intensité).

    Il est intéressant, et utile, d’avoir enfin un consensus sur des signaux exprimés par nos chats lorsqu’ils souffrent afin que les vétérinaires puissent détecter plus facilement les problèmes (directement ou à la suite d’observations des propriétaires) et ainsi agir plus efficacement sur la gestion de la douleur.

source: https://rgcomportement.fr/signaux-de-douleur-chez-chats/

Partager cet article sur les réseaux sociaux ->Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on Tumblr
Tumblr

3 Comments

  1. Eliot mon chat est passé entre les roues d un camion hier apres midi il a eu énormément de chance il est blessé au visage c est un miracle qu il soit encore en vie je t aime mon bébé

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*