LE CHAT STRESSE, QUE FAIRE ?

Et oui, chez les humains c’est considéré comme un mal du siècle, avec son corollaire le mal de dos, mais on imagine toujours que le chat est trop sage, trop intelligent, bref trop parfait pour tomber en état de stress, ce n’est donc pas seulement un truc de starlette .
C’est à Barcelone que les scientifiques se sont penchés sur la question, avec des termes hyper pointus, on se croirait chez les golfeurs, c’est d’ailleurs toujours comme ça chez les initiés, on a des langages d’initiés.
Bref, quand le chat est stressé c’est que s’activent chez lui deux réaction cervicales, l’hypothalamo-pituito-surrénal et le médullaire sympatho-adrénal, nous voilà bien avancés !
Cela signifie, pour être un tout petit peu plus clair, que l’hypothalamus est activé, c’est une région qui se trouve au milieu du cerveau. Et qu’elle se trouve en liaison avec les glandes surrénales, qui sont donc situées  au-dessus des reins, et qui sont un siège de signes de stress colossaux, c’est un truc connu des sportifs, quand on a besoin d’un coup de boost sans passer par la case « dope », on se masse les surrénales et ça repart !
Le sympatho adrénal a à voir avec le système nerveux sympathique, qui ne l’est pas du tout en fait, il s’oppose juste au parasympathique, et se met en rapport avec le système adrénal, l’autre nom des surrénales. C’est de là que vient l’adrénaline, une hormone qui justement répond au stress. Cette hormone est très connue des artistes qui font de la scène, musiciens ou acteurs de théâtre, cela combat formidablement le trac, version artistique du stress.
Bon, pour ceux qui suivent, tout ça est intéressant mais ce qui importe au proprio du chat c’est de faire cesser l’état de stress.
Donc foin des termes scientifiques, pourquoi le chat est il stressé ?
Parce que la relation entre l’homme et le chat est inexistante ou pauvre. C’est là où les caresses bien sûr mais surtout le jeu sont essentiels.
Le chat stresse aussi quand son environnement est pauvre en tout, bref pas de chasse possible, pas d’exploration. On sait que la curiosité du chat est permanente, si on lui offre un endroit nu, avec rien pour jouer, s’intéresser, il s’emmerde en fait. Et ça, un humain peut comprendre que ça génère du stress.
Il ya aussi le changement d’environnement, le chat déménage, il a horreur de ça, il est très casanier, ou encore on lui amène un nouveau, ce qui change forcément ses habitudes. J’ai ce problème en ce moment chez moi,.
Un de mes chats est gravement malade, ses reins sont foutus, il est en sursis depuis quatre mois et on le nourrit à part, par petites quantités et tout le temps, les autres voient la porte de la cuisine se refermer devant eux. Quand le chat malade a été soigné et a bouffé, on rouvre la porte, les autres se précipitent dans la pièce, essaient de lécher sa gamelle, sa flotte, laissent de gros souvenirs dans sa caisse à m…
On est dans le fameux conflit de territoire, source de stress chez un animal chasseur, et ce conflit est permanent, le chat malade est soigné à l’abri des autres trois fois par jour.
Enfin les études scientifiques soulignent l’imprévisibilité du maître, autrement dit on leur impose un truc qu’ils ne comprennent pas, ils détestent ça. On le sait, ce que préfère le chat c’est être peinard et si on le rend perplexe, stress garanti.


ALORS COMMENT VOIT-ON QU’UN CHAT EST STRESSÉ ?

Il ne se nourrit pas bien, il n’a pas envie de jouer, ni avec ses jouets ni avec ses proprios. Il va devenir agressif. Il va miauler anormalement, refaire son marquage à la pisse, on en voit même tourner en rond, comme les fauves en cage…
Que faire alors ?
Voici les solutions proposées par les scientifiques catalans.
Rétablir sa zone de sécurité, d’exclusivité, où il sent le patron, empêcher au moins de façon temporaire de laisser s’approcher un autre animal, chat, chien etc…
Jouer à planquer sa nourriture dans différents coins de l’appartement, ce qui lui redonnera le goût de chercher, de découvrir, de chasser en somme.
Changer ses jouets, penser aux fausses souris en peluche qu’il faut lui envoyer pour qu’il aille les chercher en courant.
Installer un espace vertical, un arbre à chat, le poser tout doucement en le caressant sur une étagère qui sera à lui, avec un bout de vêtement comme matelas…
Séparer la zone de sa caisse à m… de l’endroit où il dort, de l’endroit où il bouffe.
Lui installer un grattoir.
Et le truc absolu, la boîte. Une boîte toute simple en carton, dans laquelle il ira se réfugier, se cacher, sa cabane à lui en fait… Elle ne doit pas avoir le côté ouvert sur le dessus mais sur un côté, comme une porte.
Il paraît même que certains chats adorent la musique. A Barcelone, ça me paraît très logique, on trouve un des plus beaux théâtres d’Opéra d’Europe, le « Gran Teatre del Liceu ».
Essayez !

Source: micetto.com

Partager cet article sur les réseaux sociaux ->Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on PinterestShare on Tumblr

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*