Le stress et l’anxiété, ne sont pas que réservés pour les humains

Tout comme les humains, un chat anxieux est un chat qui a peur et qui souffre d’une lourde charge de stress. Comme chez l’homme, il est difficile d’identifier l’élément responsable de cet état émotionnel. Si l’anxiété persiste et qu’il n’y a pas de traitement ou de suivi, l’apparition de plusieurs maladies chroniques et de dépressions sont envisageables. Pour le chat, certains signes comportementaux évoquent clairement un état anxieux, ce qu’on appelle l’état de pré-dépression.
Le chat est un animal hypersensible. Les symptômes révélateurs de sa maladie sont: une forte agitation, des pupilles dilatées et une peur manifeste surtout en la présence de personnes étrangères ou même vis à vis de son propriétaire. L’agressivité du chat dans un environnement sûr et protégé est l’un des symptômes les plus fréquents aussi. Le chat pourrait manifester des réactions irrégulières telles que la salivation, les tremblements, les vomissements … Quand le stress devient trop fort, le chat le manifeste d’une façon très désagréable : Pipis, crottes hors litière, destruction des meubles … et dans ce cas là il ne faut jamais le disputer ou le gronder au risque d’aggraver son état d’anxiété ou qu’il se sente abandonné et mal aimé. Sans oublier que son Instinct de défense va le pousser à se venger. Le chat qui sombre dans la dépression se néglige, dort la plupart du temps et ne se soucie plus de son toilettage .Le risque de mourir est assez élevé surtout s’il fréquente des chats sauvages car dans son état dépressif il ne va certainement pas se défendre en cas d’attaque. Le chat dépressif va aussi refuser de s’alimenter, même si on lui présente ses friandises préférées. Il se laissera aller et ne s’accrochera plus à la vie.
D’ailleurs des cas de suicides ont été recensés. L’avis médical est recommandé. Ne donnez surtout pas d’antidépresseurs à votre chat sans l’accord de votre vétérinaire, car leurs effets sur le foie provoquent des lésions hépatiques graves. Essayez de combler votre chat d’amour, de le caresser plus souvent, de jouer avec lui, d’essayer de le mettre à l’aise et de le pouponner, et même si un chat dépressif est un chat condamné à 99% des cas, ce n’est jamais sans espoir.


Tout comme les humains, un chat anxieux est un chat qui a peur et qui souffre d’une lourde charge de stress. Comme chez l’homme, il est difficile d’identifier l’élément responsable de cet état émotionnel. Si l’anxiété persiste et qu’il n’y a pas de traitement ou de suivi, l’apparition de plusieurs maladies chroniques et de dépressions sont envisageables. Pour le chat, certains signes comportementaux évoquent clairement un état anxieux, ce qu’on appelle l’état de pré-dépression.
Le chat est un animal hypersensible. Les symptômes révélateurs de sa maladie sont: une forte agitation, des pupilles dilatées et une peur manifeste surtout en la présence de personnes étrangères ou même vis à vis de son propriétaire. L’agressivité du chat dans un environnement sûr et protégé est l’un des symptômes les plus fréquents aussi. Le chat pourrait manifester des réactions irrégulières telles que la salivation, les tremblements, les vomissements … Quand le stress devient trop fort, le chat le manifeste d’une façon très désagréable : Pipis, crottes hors litière, destruction des meubles … et dans ce cas là il ne faut jamais le disputer ou le gronder au risque d’aggraver son état d’anxiété ou qu’il se sente abandonné et mal aimé. Sans oublier que son Instinct de défense va le pousser à se venger. Le chat qui sombre dans la dépression se néglige, dort la plupart du temps et ne se soucie plus de son toilettage .Le risque de mourir est assez élevé surtout s’il fréquente des chats sauvages car dans son état dépressif il ne va certainement pas se défendre en cas d’attaque. Le chat dépressif va aussi refuser de s’alimenter, même si on lui présente ses friandises préférées. Il se laissera aller et ne s’accrochera plus à la vie.
D’ailleurs des cas de suicides ont été recensés. L’avis médical est recommandé. Ne donnez surtout pas d’antidépresseurs à votre chat sans l’accord de votre vétérinaire, car leurs effets sur le foie provoquent des lésions hépatiques graves. Essayez de combler votre chat d’amour, de le caresser plus souvent, de jouer avec lui, d’essayer de le mettre à l’aise et de le pouponner, et même si un chat dépressif est un chat condamné à 99% des cas, ce n’est jamais sans espoir.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*